Facebook, Twitter, LinkedIn… non merci!

Par Alain Paradis

« Ce sont des affaires pour les jeunes » ou bien « Ce n’est pas sérieux, les gens perdent leur temps là-dessus » entendons-nous dire les professionnels à propos des médias sociaux. Ont-ils raison?

Tout d’abord, je tiens à préciser que ce texte s’adresse aux néophytes en la matière. Toutefois, mon expérience auprès de jeunes professionnels, qui utilisent pourtant les médias sociaux, m’a appris que ces derniers n’ont pas envisagé sérieusement de les utiliser dans le cadre de leur travail ou qu’ils négligent de les utiliser adéquatement.

À l’ère des médias sociaux, il ne faudrait pas que vous soyez dépassés et que vous deveniez ainsi des illettrés (inexpérimentés) fonctionnels des médias sociaux! « Mais à quoi cela peut-il bien me servir dans mon domaine d’activité? » me direz-vous. Eh bien, à accroître votre notoriété sur les médias sociaux. De plus, pourquoi ne pas en profiter pour faire du développement d’affaires? Eh oui!

Mais, comment faire? C’est fort simple. Vous avez probablement une page Facebook personnelle ou un début de profil LinkedIn, du moins je l’espère, sinon il est grand temps de vous y mettre! Allons-y par étape et commençons par la page Facebook. Cette dernière peut-être personnelle ou officielle. Pourquoi officielle? Parce qu’il s’agit alors de votre page Facebook professionnelle, sur laquelle n’apparaîtront que vos commentaires, vos publications et vos références liés à votre profession. Vous serez l’administrateur de cette page et vous pourrez utiliser les paramètres de sécurité désirés. Je vous suggère d’emblée d’avoir un profil le plus ouvert possible, mais peut-être de vous réserver le droit exclusif de mettre en ligne des publications, c’est-à-dire qu’elles seront uniquement les « vôtres ».

Pour vous suivre, le visiteur n’aura qu’à cliquer « J’aime » sur votre page Facebook professionnelle nommée « Pierre Caron, avocat » ou « Chantal Côté, CPA ». Il ne vous reste qu’à partager la bonne nouvelle à vos amis personnels qui, s’ils sont collaboratifs et apprécient votre professionnalisme, partageront à leur tour à leurs amis! Un effet domino qui rapporte, des références d’affaires, quoi…

Le compte Twitter, quant à lui, sert à publier des commentaires de 140 caractères aux gens qui vous suivent. Mais, pour cela, il faut commencer par suivre vous-même des gens qui, selon le principe des médias sociaux, devraient vous suivre si vous les suivez!

Mais qui suivre? C’est simple, cherchez des gens qui vous intéressent et allez voir les gens qu’ils suivent! Il y a des chances que parmi eux, il y ait des gens ou des organismes que vous auriez intérêt à suivre.

Sur Twitter, vous n’êtes pas obligé d’écrire tous les jours ni de suivre toutes les conversations des gens que vous aurez décidé de suivre. Comme l’a mentionné l’auteure à succès québécoise Michelle Blanc, « les médias sociaux sont comme une rivière à laquelle vous prenez une gorgée de temps en temps ». 

Parlons maintenant de LinkedIn. Il s’agit d’un Facebook d’affaires où vous dressez votre profil professionnel le plus précis (et attrayant) possible. Ainsi, les gens qui recherchent un professionnel avec vos compétences vous trouveront sans vous connaître. De plus, lorsque vous allez dans un évènement, quel qu’il soit, et que vous rencontrez et échangez avec des gens intéressants, le premier réflexe à votre retour au bureau devrait être, selon moi, de les solliciter pour faire partie de votre entourage d’affaires. Il s’agit d’un bon début pour rester en contact avec ces partenaires potentiels dans le but d’un éventuel développement d’affaires.

Ce qui compte avec les médias sociaux, c’est d’être présent et un tantinet actif. Ainsi, vous éviterez d’être dépassé et pourrez à tout le moins apprécier les conversations sur le sujet, surtout si elles sont amorcées par vos clients! N’oubliez pas, si vous ne prenez pas votre place sur les médias sociaux, vos concurrents le feront et leur notoriété s’en trouvera accrue.

Récemment, mon père de 78 ans me demandait de l’initier aux nouvelles technologies, notamment à l’usage d’un appareil portable et de Facebook pour rester en contact avec ses petits-enfants. Quelle ne fut pas ma surprise quand il m’a demandé s’il pourrait communiquer par caméra avec sa famille! Eh bien, croyez-le ou non, en à peine deux semaines, mon paternel utilisait Windows 8, Facebook, son courriel et Skype! Sa motivation? Ne pas être dépassé et demeurer en contact avec l’aide des nouvelles technologies!

Personnellement, je suis très actif sur les médias sociaux. J’ai ainsi retrouvé des connaissances personnelles et d’affaires que je n’aurais même pas imaginé rencontrer lors d’évènements. Avec les relations de mes contacts, j’ai bonifié mon réseau et accru ma visibilité. Que ce soit pour communiquer, recruter, s’informer ou bien prospecter, tout est possible! Les réseaux sociaux offrent une richesse de renseignements avec un potentiel immense. Maintenant, c’est plus in de faire « LinkedIn » que « chin chin »!

Vous avez des questions? N’hésitez pas à me contacter à aparadis@centaurus.ca pour un petit e-coaching ou un coaching en règle. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ERREUR: extension si-captcha.php: support d'image GD non détecté en PHP!

Contactez votre hébergeur et demandez-lui d'activer la prise en charge de l'image GD pour PHP.

ERREUR: extension si-captcha.php: imagepng fonction non détectée en PHP!

Contactez votre hébergeur et demandez-lui d'activer l'imagepng pour PHP.