Il était une fois… 2020, une année ou il est défendu de galoper

Ouf quelle année n’est-ce pas… Une année assez inoubliable pour tous. Une année qui nous changera à jamais et qui nous marquera pendant longtemps. Bien au delà de cette pandémie meurtrière, ce sont surtout la réponse à cette pandémie qui nous changera à jamais, tout comme la réponse au 11 septembre 2001 a changé complètement nos vies, nos normes, nos façons même de voir la vie.

Cette année, j’ai beaucoup écrit sur les médias sociaux sur cette pandémie, j’ai beaucoup réfléchi, et j’y ai mis toute mon expérience tant de conseiller en affaire, conseiller stratégique, que de sociologue afin de comprendre et d’analyser le magnifique laboratoire à grande échelle dans laquelle nous avons été poussé. J’ai beaucoup milité pour une certaine sérénitude, combattu l’anxiété généralisée, afin que dans un contexte difficile, nous puissions vivre sur le long terme dans cette nouvelle vie…

Mais aujourd’hui, en fin d’année, je ne referai pas les débats, je ne referai pas les analyses. Nous avons eu tant d’analyses venant de tant pseudospécialistes-descientifico-chroniqueurs-spindocteurs-medecins-journaleux- de toute part, tant du coté des « négationnistes-complotistes-anti-masques » que des « covidanxieux-bienpensant-hautainetméprisant » qu’aujourd’hui, je suis las de ce débat. Un débat qui ne fait de confirmer chacun dans ces opinions, qui au résultat ne convainc personne d’autre que ceux qui sont déjà convaincu. Les opinions sont polarisées, et on ne peut plus maintenant avoir une opinion entre les deux extrêmes sans se faire évaluer comme du « covidiots » ou « faisant parti du complot ».

Le résultat final est que nous avons tous choisi, malgré nous, de vivre dans ce nouveau monde beaucoup plus anxiogène que par le passé, ce nouveau monde ou la crainte de la maladie ou de la mort fera parti des prochaines récriminations des groupes de pressions, tout comme les défenseurs antiterroristes ont monopolisé l’attention des affaires et sociale après les événements de 2001. Nous avons choisi collectivement, bien malgré nous, de vivre avec cette nouvelle réalité.

Mais cette année fut aussi l’année des opportunités. Pour plusieurs, cette année a permis des avancées majeures dans ces nouvelles pratiques de travail. Nous avons trouvé une partie de la solution du fameux dilemme « travail-famille », nous avons cassé les codes des distances, et peut être trouvé une solution durable afin de réduire les GES. Nous avons exploré des avenues qui nous n’avions jamais osé explorer, et comme toute les crises, nous a permis aussi de faire un bon de géant vers l’avenir. Ce fut une année ou nous avons osé casser les normes, les règles, qui dictaient l’organisation des affaires depuis plus particulièrement la crise de 2008…

Mais 2021 est un monde à développer. Tout dois être repensé, car j’ai une mauvaise nouvelles, comme les événements de septembre 2001 ont marqué à tous jamais les règles du transport, 2020 marquera à tout jamais la façon de faire des affaires pour l’avenir. Je ne crois pas que « tout changera » mais je peux vous dire que « tout sera influencé par cette année » vaccin ou pas… Donc, ces nouvelles avenues représentent bien sûr, un nouveau monde à explorer.

Et comme le disait Churchill  » Il serait dommage de gaspiller une bonne crise »

De mon coté, malgré le fait que j’ai écrit beaucoup, moi aussi je me suis mis à la page avec les « mot du Vendredi » que je diffuse tout les vendredis, vacances ou pas… Ces courts mots de une à trois minutes, me permettent de garder un contact constant avec vous. De plus, cela me permet de vivre au quotidien avec vous, et de vous sentir près de moi, malgré la distance et les limites.

Vous pouvez ainsi vous abonner à ces mots du vendredi en cliquant sur cette photo ou sur le lien suivant:

https://youtube.com/user/centaurusca

Bien sur, le « Voyageur » a posé ses valises pour quelques temps, mais je peux affirmer sans l’ombre d’un doute que peut importe ce qui se passera, le Voyageur continuera son chemin à travers le monde. Cette année, nous avons exploré le Québec, et plus particulièrement la Cote Nord, un coin de pays magique que vous pourrez visiter avec nous sur le site du « Voyageur » en cliquant sur l’image ou sur le lien suivant:

http://levoyageurdesames.com/category/canada/

http://levoyageurdesames.com/category/canada/

Maintenant pour finir, je tiens à VOUS REMERCIER, vous qui ont été là, tout au long de l’année malgré la distante.

Merci à vous de Montréal, de Québec, de Baie Comeau, de Godbout, de Natasquan, de Sherbrooke, de Paris et des environs, de Nantes, de Rennes, de Rouen, de Lille, de Strasbourg, de Nancy, de Marseille, de Nice, de Bordeaux, de Dakar, d’Abidjan, de Douala, de Libreville, de Tunis, de Casablanca, d’Alger, de Moscou, de Hanoi, de HoiAn, de Ho Chim Minh, de Phnom Penh et de tous ceux qui vivent partout à la fois.

Merci à vous mes amis qu’ils soient coachés, collègues, confrères ou simplement des gens humains avec un grand coeur.

Merci à vous ma famille, Jacynthe, mes enfants, mais aussi mon papa Richard, ma soeur et mon frère pour qui l’année a été particulièrement difficile.

Et finalement, je dédie mon dernier merci à ma Maman Suzanne qui nous a quitté, à quelques jours de Noel 2020 beaucoup trop rapidement et beaucoup trop tôt.

Franchement cela aura été tout une année.

Pour terminer le tout un peu plus légèrement, voici mon petit cadeau de Noel, mon mot du vendredi de Noel… Un conte bien typique du répertoire québécois, « La Chasse Galerie »

Ciao à tous et à bientôt en 2021

Steph

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ERREUR: extension si-captcha.php: support d'image GD non détecté en PHP!

Contactez votre hébergeur et demandez-lui d'activer la prise en charge de l'image GD pour PHP.

ERREUR: extension si-captcha.php: imagepng fonction non détectée en PHP!

Contactez votre hébergeur et demandez-lui d'activer l'imagepng pour PHP.