6 conseils aux aigles en temps de crise

Par Stéphane Deslauriers

Chers amis aigle,

Vous êtes probablement dans le chamboulement des événements actuels.  Une crise unique, mais définie dans le temps, qui durera probablement quelques semaines, voire quelques mois.  Mais comme nous sommes une espèce résiliente, nous passerons au travers, comme nous l’avons toujours fait depuis des milliers d’années.  Mais dans ces périodes de crise, nous avons tous besoin de modèle, d’aigles, pour nous guider. Êtes-vous un aigle?  Si oui, voici mes quelques apprentissages. 

(Note : si vous ne savez pas ce dont je parle, consultez l’article  » Le coaching exécutif ou coacher des aigles!’ en cliquant ICI)

***

Pour la petite histoire, il y a 22 ans, alors que je n’avais pas encore 30 ans, j’étais au centre de la plus grande crise que le Québec a vécu à ce moment, le Grand Verglas. À cette époque, en plein mois de janvier, près de la moitié de la population du Québec c’est retrouvé sans électricité du jour au lendemain.  Alors que j’étais jeune agent de commercialisation, nous nous sommes retrouvés avec des milliers de réfugiés climatiques qui avaient véritablement besoin d’aide.  Une crise qui a duré près de 8 semaines.  Moi, le jeune homme me retrouvais en première ligne pour organiser cette arrivée, cette vie, cette nouvelle société avec tout ce qu’il fallait, garderie, école, hôpital, nourriture, avec une période de quelques heures, avec une poignée d’anciens militaires au Campus fort Saint-Jean. Et une fois organisée, il fallait l’animer, la faire vivre, mettre des règles en place, organiser des juges, une hiérarchie … En fait, nous avons créé un mini société de réfugiés climatique en quelques heures ou quelques jours. 

Pendant 8 semaines, nous avons vécu pour la patrie, pour la nation, tout en étant moi-même avec ma jeune famille, ma conjointe, nos trois enfants et notre chien, confiné et déplacé.  Mais au-delà, nous avions géré les angoisses d’une population complète qui avait tout perdu. C’était la guerre sans les morts.  Nous avons vécu ce moment intensément, tant professionnellement que personnellement.  Et en 8 semaines, j’ai pris 8 ans d’expérience!

Pour plus de détail cliquez ici : Le Grand Verglas

Mais parmi vous, il y a aussi des grandes femmes et des grands hommes qui ont vécu des expériences uniques et marquantes. En voici quelques anecdotes que je ne peux que résumer dues à la confidentialité des histoires.

J’ai en mémoire les expériences d’un ami, qui en plein ouragan Ivan en 2004 dans les iles Caïmans a dû louer un avion 747 au complet sur une carte de crédit afin de sortir les ressortissants du pays.  De plus, il a participé pendant plus d’une année à la reconstruction dirigeant une équipe sur le terrain.

Une autre famille, en pleine crise politique d’un pays africain, a dû elle aussi mettre sa vie sur pause pendant plusieurs mois, héberger des dizaines de ressortissants des zones de combats tout en tentant de mener une vie relativement normale dans un espace étroit.

J’ai aussi un ami, pris en pleine crise terroriste en 1970, ou les bombes sautaient à Montréal.  Impliqué dans la cellule de crise du gouvernement, il a vécu au quotidien ces moments.

Je pense à mes amis militaires qui ont vécu des traumatismes beaucoup plus importants dans des guerres oubliées de tous, avec des morts anonymes que l’on va voir occasionnellement le 11 novembre, une larme à l’œil.

Et j’en passe … que je ne peux pas raconter publiquement.

Ces expériences n’ont rien à voir avec la crise mondiale que nous vivons actuellement.  Mais ils nous rappellent que la planète est de plus en plus petite, et ce qui se passe à 5000 voir 10000 km se verra aussi chez nous. 

*** 

Voilà finalement les quelques leçons de ces expériences passées que je partage très humblement

1. Les crises créent les héros

Depuis toujours, les crises ont créé des héros, des héroïnes.  Ces expériences forgent les expériences de demain.  Tout comme le Verglas a fait de moi ce que je suis aujourd’hui, ces expériences ont forgé ces grandes femmes et ces grands hommes.  Ce qui prouve que les humains sont résilients, lorsqu’ils sont convaincus, et ce peu importe notre âge, notre rôle et notre grade.  Ces crises créent des opportunités incroyables pour donner un coup de boost non seulement à votre carrière, mais à vous personnellement.  Ce que vous apprendrez dans cette période sera à jamais gravé dans vos têtes.

Et finalement, les plus grands héros ne sont pas toujours ceux que l’on voit à la télé, ou qui ont beaucoup de visibilité.  Comme le disait Barak Obama, « Les personnes extraordinaires sont les personnes ordinaires qui font des choses extraordinaires »…

2. En temps de crise, il faut faire confiance aux autres aigles

Nous ne sommes certainement pas sortis de la crise, mais les pays qui ont pris des mesures importantes commencent à voir des améliorations.   On le voit avec les résultats de ce jour en Chine ou en Corée, ou la crise a commencé quelques semaines avant nous.  Les résultats sont encourageants malgré les difficultés.  À ce sujet, je vous recommande un site très bien qui compile les statistiques et les courbes en temps réel.  

https://www.worldometers.info/coronavirus/

Mais en temps de crise, il faut nécessairement avoir un leader qui donne le ton.  Et à moins que vous soyez vraiment convaincu que vous feriez mieux, ou que vous avez quelques choses de solides à proposer comme alternative, je ne peux que vous conseiller de suivre les recommandations de vos aigles, qu’ils soient du gouvernement ou de vos autorités professionnelles pendant une crise.  À mon avis, ce n’est pas le temps de contester, on aura plein de temps une fois la crise passée pour critiquer les mesures qui ont été prises.  Pour le moment, faites confiance à « Votre Aigle en Chef ».  Et si il n’est pas digne de votre confiance, vous aurez tout le temps ensuite pour évaluer le travail Mais là, ce n’est juste pas le temps.

3. C’est normal d’avoir peur, même pour les aigles

Mais au-delà de ces bons mots, un aigle a normalement ses peurs et ses craintes.  Ne l’oubliez pas, nous sommes tous humains et avoir peur fait partie de notre ADN.  À ceci, je vous conseille de rester zen et garder espoir.  Vous avez déjà vu des troupeaux de bisons, tête baissée tombant dans les ravins dans les vieux westerns?  C’est cette peur qui crée ces mouvements incontrôlables.  Et les médias sociaux sont un déversoir parfait pour créer des paniques.

Donc, s’il vous plait, ne stimulez pas la peur qui est déjà assez élevée chez une grande partie de la population.  Une population qui a peur se rue dans le ravin, comme le font les bisons, oubliant que la mort les attend au bas.  Et un aigle qui démontre par ses actions qui a peur crée une panique dans les poulaillers.

4. Plus que jamais, les aigles et les poulets vous regardent

En période de crise, l’humain cherche les leaders, et ils regardent au ciel.  Et mine de rien, vous êtes l’image qu’ils scrutent.  Ils surveillent tout, vos mots, vos paroles, mais aussi votre non- verbal, votre attitude, vos questionnements, vos émotions.  N’oubliez pas que les poulets, mais surtout les autres aigles « savent lorsque vous leur mentez ».  Soyez franc, direct et affirmatif.  Gardez vos doutes pour le privé.  Lorsque vous êtes devant les autres, restez fort et solide, mais pas impassible ou « sans émotion ».  Soyez vous-même en plus digne.  Vous êtes un aigle, pas un poulet! Et ils ont besoin de vous présent, vivant et fort!

5. Gardez-vous un espace privé ou vous pouvez vous-même exprimer vos doutes

Par contre, nous l’avons vu, la peur est humaine.  Donc, il est normal que vous ayez des zones privées qui vous permettront d’exprimer vous-même cette peur, et de pouvoir échanger ouvertement.  Car lorsque vous serez sur le front, vous allez devoir prendre des décisions rapides.  Donc gardez-vous des espaces où vous pourrez rester en privé pour discuter, sans conséquence sur les aigles ni sur les poulaillers.  C’est entre autres mon travail et c’est en plein pour cela que je suis là.    

*** 

Finalement être un aigle en tant de crises n’est pas une tâche aisée, mais vous le savez c’est probablement les périodes les plus stimulantes possible.  Vous vivrez des expériences uniques et fantastiques.  

Comme le dit l’expression anglaise « When it’s going to get tough, the tough get going » qui peut se traduire par “Lorsque cela devient difficile, les plus forts continuent d’avancer ».     

Les vrais leaders se lèvent et font face, les aigles les plus forts mènent le bal.

Et le 6e conseil? Mais c’est à vous de le créer chers aigles. Car vous aussi, vous le vivrez et le partagera auprès de vos pairs… 

Bonne crise à tous!

Steph

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ERREUR: extension si-captcha.php: support d'image GD non détecté en PHP!

Contactez votre hébergeur et demandez-lui d'activer la prise en charge de l'image GD pour PHP.

ERREUR: extension si-captcha.php: imagepng fonction non détectée en PHP!

Contactez votre hébergeur et demandez-lui d'activer l'imagepng pour PHP.